Google XXL: Revue de presse Google du 03-01-2008
Google XXL

Revue de presse Google du 03-01-2008


Non, l'algorithme de Google n'a pas changé !
De nombreux sites ont parlé d'une hypothèse faite par Google Operating System concernant un éventuel changement dans l'algorithme de Google. L'auteur faisait très justement remarqué qu'une requête sur le message caché contenu dans le logo Google ("January 1 TCP/IP") renvoyait en première page vers de nombreux sites d'actualités partagées comme Digg. Plus surprenant, on peut toujours voir qu'un simple blog créé sur Blogspot mais possédant un titre pour le moins opportuniste en trustait la majeure partie ("january-1-tcp-ip.blogspot.com"). Aucun Pagerank n'est pour l'instant attribué au site de ce petit malin… Mais nul ne doute que le nombre de visites enregistrées grâce à ce tour de passe-passe devrait être comparable à celui suscité par notre héroïne du petit et grand bassin. Et la remarque s'imposait alors d'elle-même : Wikipédia et des sites (de référence) produisant des résultats de type "encyclopédique" semblaient avoir complètement disparu de la surface des Serps. De là à crier au loup et à dire que c'est une prime à tous les spammeurs de la planète, il y a un grand pas ! Pourquoi ne pas remarquer simplement que la requête est quelque peu biaisée puisqu'on y ajoute une date et qu'on attend donc des résultats particuliers. Par ailleurs, on peut penser que Google a mis au point un algorithme qu'on pourrait appeler "Attention, chaud devant !" : à partir d'un très grand nombre de requêtes similaires, le moteur y répond en produisant des résultats d'une extrême fraîcheur et non plus ceux relatifs au protocole TCP/IP et de ses multiples commandes ésotériques pour le commun des mortels. De la même manière, une nouvelle d'importance concernant la ville de Paris (la gamelle aux J.O., par exemple) viendra immanquablement ponctuer une recherche qui, quelques instants auparavant, ne renvoyait que vers des sites parlant de bateaux-mouches et montrant des vues de la Tour-Eiffel. En d'autres termes et même si le moteur se comporte parfois comme un véritable baromètre, cela ne veut pas dire qu'il a changé sa façon de prendre la température. Il y a d'excellent graphiques de ces soudaines poussées de fièvre irraisonnée (et de notre humanité malade) dans Google Trends…
Inutile de vous dire que c'est une excellente façon de faire du trafic à peu de frais : un blog monté dans l'urgence sur une plate-forme quelque peu favorisée par le moteur qui lui sert de protecteur, un titre reprenant la requête magique, deux ou trois billets en rapport et de grosses tartines de publicités AdSense. Voilà ! Le tour est joué !
Et il y a des blogs qui s'en sont fait une spécialité (les "Blogoïds")… Dans les années 80, on se gaussait des hebdomadaires comme ICI PARIS qui a longtemps représenté une sorte de symbole de la presse à scandale. C'était strictement réservé aux ménagères de plus de 50 ans, aux laissés-pour-compte, aux cabossés de la vie qui trouvaient dans la lecture des misères des autres (les riches) de quoi se consoler de leur propre détresse. C'est étrange de voir que cette presse quelque peu tristounette a été remplacée par des blogs dédiés aux "zeuns", à leurs poussées voyeuristes et à leur envie de tout savoir sans rien connaître.
(L'illustration est empruntée à Affiliate Marketing Blog).
Mise à jour : l'auteur de ce coup magistral a expliqué la technique qu'il a mis en œuvre sur cette page.

Convertir un PDF "Google Livres" en un vrai bouquin
C'est un service qui, pour l'instant, est expérimental : PublicDomainReprints vous permet de convertir sous forme de fichier PDF un livre accessible par un de ces deux services : The Internet Archive et Google Recherche de livres.
Il suffit de cliquer sur le bouton Request a Reprint puis d'indiquer l'adresse URL du livre (qui doit être tombé dans le domaine public et en consultation complète). La syntaxe sera de ce type : http://books.google.fr/books?id=SdkFAAAAQAAJ.
Vous pouvez ensuite l'imprimer en utilisant un service appelé Lulu. Les prix sont vraiment extrêmement raisonnables et permettent de mettre la culture à la portée de toutes les budgets… Et cela fonctionne vraiment comme une sorte de librairie virtuelle dans laquelle on décide de ce qui va être disponible en rayon.
(Via Google Blogoscoped)

orange le moteur de recherche
Orange vient de sortir son moteur de recherche
L'interface en jette ! J'ai donc immédiatement procéder à un test sur une requête dont je me sers toujours à cette occasion : boot.ini (ne me demandez pas pourquoi, je n'en sais rien moi-même). Verdict : 0 résultat renvoyé en 0.37 secondes… Ça ne s'invente pas !
A priori il y a donc du boulot bien que ce moteur semble afficher de réelles ambitions… On peut, par exemple, lire dans la page d'aide ceci : "La soumission de sitemaps sera possible, des indicateurs vous permettant de suivre l'évolution de vos soumissions seront mis à votre disposition et bien d'autres fonctionnalités encore". Comme les grands !

Nous avons confiance en Internet !
Pew/Internet vient de publier une étude sur le comportement des internautes américains. On y apprend surtout ceci : en cas de problème, 58% des personnes interrogées vont sur le Web pour tenter d'y trouver une solution plutôt que de consulter un spécialiste ou demander de l'aide ou un avis auprès de quelqu'un de leur entourage. Bien entendu, les résultats de cette étude sont à nuancer en fonction de l'âge de la personne interrogée, du type de difficulté rencontrée, etc. Mais je trouve que c'est un signe qu'Internet est devenu un média de référence disposant d'un indice de confiance beaucoup plus important que celui de la télévision, par exemple.

Faire un poème avec Google
Signalons que cela ne fonctionne qu'en anglais.
Accédez à cette adresse : http://www.leevilehto.net/google/patterns.asp.
Sélectionnez le type de poème désiré (Sonnet, Vilanelle, etc.).
Saisissez un mot-clé puis cliquez sur le bouton Get Poem.
C'est vraiment impressionnant !

4 commentaires:

  TOMHTML

3 janvier 2008 à 14:26

Le billet de banque, quel classe :) Le pire c'est que ça fait réaliste, dans quelques années on aura peut-être ça, ça nous choquera même pas.

  Jean-Noël Anderruthy

3 janvier 2008 à 14:44

En voici une version beaucoup plus sympa : http://www.funforever.net/archives/2007/12/12/

  TOMHTML

3 janvier 2008 à 22:25

pas mal :)
Pour zorgloob on a celle-là, un plus discret mais on y croirait presque :)

  Jean-Noël Anderruthy

3 janvier 2008 à 23:40

En Google AdSense, nous croyons et, toute notre vie, Larry et Sergei, vénèrerons… Amen !