Google XXL: Revue de presse Google du 26-12-2007
Google XXL

Revue de presse Google du 26-12-2007

google news timeline
Mise à jour de Google News Archives
Cette fonctionnalité propre à Google News USA a été récemment améliorée.
À titre de test, saisissez cette recherche : Larry page puis cliquez sur le bouton Show Timeline.
La présentation des événements qui sont listés est très séduisante…
Une échelle chronologique vous permet de filtrer les articles trouvés en fonction d'une période déterminée.
Par exemple, cliquez sur le bloc affichant les années comprises entre 2000 à 2004.
Dans le graphique qui apparaît il est possible d'affiner les résultats en choisissant une date plus précise et ainsi de suite jusqu'au mois de l'année.
Les flèches bleues placées à gauche permettent une navigation aisée entre les différentes granularités qui sont autorisées.
Par ailleurs, les liens visibles dans les résumés vous renvoient à d'autres articles sur, par exemple, Sergey Brin, l'école Montessori, etc.
C'est une sorte de dimension verticale qui vient se superposer à celle, linéaire, des événements.
Enfin, les deux liens visibles sous les mentions des résultats font référence à des histoires similaires ou aux pages apparentées à celle de l'article.
Ce nouvel outil semble directement inspirée de celle proposée dans Google Experimental.
Il y a de nombreux bugs car, par exemple, il est possible de lister des articles dont la date de référence remonte à 400 ans avant la naissance de Jésus-Christ ! Bien entendu, le nom du fondateur de Google ne figure pas dans un vieux parchemin retrouvé à l'occasion d'une fouille archéologique mais cette date est celle, présumée, de la création de la bibliothèque d'Alexandrie.
(Via Google Operating System)

WikiaSearch : c'est pour le 7 janvier !
Le fondateur de Wikipédia, Jimmy Wales, vient d'annoncer la sortie de la version "alpha" de son moteur de recherche WikiaSearch. Ce possible concurrent de Google sera disponible au grand-public à partir du 7 janvier. Ce moteur sera en open-source et les pages de résultats pourront être modifiés par les internautes. En attendant, vous pouvez toujours visiter le site de Wikia.
(Via TechCrunch)

Un petit bonhomme des neiges pour Google Maps StreetView
Visitez dans Google Maps une ville comme New-York puis activez la fonctionnalité StreetView. C'est maintenant un petit bonhomme des neiges qui vous aide à explorer "La Grosse Pomme". Espérons que le soleil ne soit pas de la partie sinon il n'en restera plus grand-chose d'ici peu !
(Via Googlified et TomHTML)

Google Mobile cherche à s'implanter au Japon
Le quotidien économique japonais Nikkei révèle que DoCoMo devrait nouer un partenariat avec Google. Cette société est le principal opérateur de téléphonie mobile au Japon avec plus de 54% de parts du marché. Dans le courant de l'année prochaine, les mobinautes pourraient bénéficier des services de recherche, messagerie, agenda et partage de photos (Picasa) proposés par Google et qui seront intégrés au service i-mode de cet opérateur. Il sera aussi possible d'utiliser les fonctions de géolocalisation afin d'utiliser les cartes Google Maps et tous les services de proximité qui en découle. C'est une manière pour la firme de Mountain View de contrer son concurrent de toujours Yahoo! Japan qui est, pour l'instant, leader sur ce marché mais aussi de développer le chiffre d'affaire généré par la publicité mobile.

géo tatouage
La géographie dans la peau
Le "Géo-tatouage" ("Tatoo Maps") est un des aspects les moins connus de cet art à mi-chemin entre tribalité et coquetteries de midinettes. Ainsi, Angelina Jolie s'est fait tatouer les coordonnées géographiques des lieux de naissance de chacun de ses quatre enfants. Regardez bien, c'est sur son épaule gauche
Ce site spécialisé a consacré une page complète à ce type de tatouage et il y a un exemple très frappant sur ce blog spécialisé dans les rapports entre imaginaire et cartographie…
J'aime bien cette façon de donner une dimension sémantique à son corps… Et les pages de vie que l'on peut explorer au détour des rondeurs quand elles sont mises à nu.
De manière assez similaire, il existe des tatouages scientifiques. Un amateur s'est amusé à en dresser un inventaire sur Flickr.

3 commentaires:

  TOMHTML

26 décembre 2007 à 19:27

Michael Scofield sponsorisé par Google Maps, trop fort :)

  Jean-Noël Anderruthy

26 décembre 2007 à 23:57

Au fait, comment est-ce qu'on s'évade du DA2I ? Il paraît que c'est très dur ce qu'ils imposent là-bas : Eclipse, WebSphere, Rational Rose, etc.

  TOMHTML

29 décembre 2007 à 11:22

On ne s'évade pas, on y crève ;)