Google XXL: Cartes piégées dans Google Maps
Google XXL

Cartes piégées dans Google Maps


Owen Massey a récemment découvert un spécimen de ce qu'on pourrait traduire par "carte piégée". En comparant les deux versions d'une même carte d'Oxford, il a trouvé une impasse appelée "GOY CL" qui a été ajoutée dans l'édition de 2006. Notre détective en herbe a poussé le sens de l'investigation très loin puisqu'il s'est rendu sur place afin de vérifier que le cul-de-sac indiqué sur la carte n'existait réellement pas. Le terme anglais désignant cette technique est "Trap street". Cela consiste à insérer une information délibérément fausse dans une carte afin de déceler d'éventuels plagiats de concurrents peu scrupuleux. Il y a un article très intéressant sur ce sujet dans l'encyclopédie en ligne Wikipédia. L'auteur de cette page cite un représentant de "Geographer's A–Z Street Atlas" qui assurait que sa société avait inséré plus de 100 "Trap street" dans un guide de la ville de Londres. Par exemple, un chemin pédestre appelé "Broadway Walk" était rebaptisé "Bartlett Place". C'est vicieux les cartographes !
Il y a sur le site d'"Open Street Map" de nombreux exemples de "Trap street" ou d'easter eggs cachés dans des cartes conçues par "Tele Atlas" (et dont les données sont utilisées par Google Maps).
Voici une carte Google Maps qui indique le nom de cette rue : "Moat Lane". Basculez en mode "Satellite" puis zoomez au maximum. Vous verrez que cela correspond en réalité à un bâtiment. La même remarque peut être fait pour une rue appelée "Torrington PI". Il arrive aussi que les cartographes tracent des routes purement imaginaires qui passent allégrement au beau milieu d'un champ. Dans cet exemple, les routes "Churchill Rd" et "Tudor Close" n'existent pas.

(Via The Map Room)

7 commentaires:

  TOMHTML

30 août 2007 à 10:02

Wow, vraiment intéressant ! Je ne me doutais pas qu'on pouvait faire ça... :)

  Pierre Ehrlacher

30 août 2007 à 10:25

Vous avez un contrat à l'année comme commentateur ou quoi ? Non, c'est une Joke !
En fait, sous des aspects un peu rebutants, ça peut être très Fun la cartographie... Où est-ce que ça en est le grand projet de récupérer les carnets d'adresses du monde entier pour les revendre à prix d'or à la mafia russe ? ;-)

  Grom

31 août 2007 à 18:25

Très intéressant cet article. Comme quoi il n'est pas utilise de créer de DRM compliquer pour protéger certains droits d'auteur...

  Jean-Noël Anderruthy

31 août 2007 à 19:31

Non, il suffit juste d'un peu d'astuce et de pas mal d'imagination...

  Jean-Noël Anderruthy

31 août 2007 à 19:34

Grom > ça a l'air vraiment calé l'ESIGELEC !!!

  TOMHTML

2 septembre 2007 à 20:55

Non pas de contrat à l'année mais contrat de veille technologique peut être ^^

  Pierre Ehrlacher

3 septembre 2007 à 00:02

On s'en voudrait de vouloir débaucher la plume la plus illustre du Blog le plus illustre sur Google. J'imagine la tête des copains quand je vais leur annoncer que j'ai un agrégateur de news qui s'appelle TomHTML, qui sait conduire un Clio mais dont personne ne connait le véritable nom de code. Un gadget humanoïde d'un genre tellement perfectionné que même la NASA nous l'envie...