Google XXL: Quand Google fait trop de bruit !
Google XXL

Quand Google fait trop de bruit !

boeing de Google
C'est super d'être riche ! C'est la morale de cette incroyable histoire qui a fait le tour des tabloïds américains. Larry Page et Sergey Brin ont obtenu le droit d'utiliser un des aéroports privés de la NASA en échange de la coquette somme de 1,3 million de dollars par an. Oui, une bagatelle pour les deux milliardaires ! Ce terrain d'aviation tant convoité s'appelle "Moffett Field" et il possède l'énorme avantage de se trouver à un peu moins de 3 Km à vol d'oiseau du Googleplex (9 minutes en voiture d'après Google Maps).
Pratique pour s'envoler vers une destination lointaine dès la sortie des bureaux ! La flotte aérienne que possèdent les deux "Google Boys" compte un Boeing 767 qui n'est pas un modèle de discrétion au moment du décollage ou de l'atterrissage. Par ailleurs, cet aéroport est normalement strictement interdit aux particuliers. C'est la principale cause d'une levée de boucliers de la part des voisins qui commencent à se dire que l'Eldorado dans lequel il s'était installé à l'époque risque de se transformer en un véritable enfer… Et la lutte s'organise tant du côté des riverains que des communiqués de presse… La NASA a alors précisé qu'en échange de ces bons procédés, elle avait le droit de placer à bord des avions une batterie d'instruments scientifiques permettant de collecter différentes données et informations sur l'état de l'atmosphère et que sais-je encore. De qui se moque-t-on ? Ce n'est évidemment pas très adroit comme défense d'autant plus que du côté de la firme de Mountain View, on semble plutôt embarrassé… D'où le silence radio de la part des principaux concernés. Personnellement, je trouve ce genre de pratique de "M'as-tu-vu?" particulièrement légère quand cela vient de dirigeants qui se piquent d'écologie, de carburants verts et autres professions de foi en faveur de la sauvegarde de la planète.


(Via Francis Pisani et son excellent Blog "Transnets")

6 commentaires:

  Zippy

13 septembre 2007 à 15:55

personnellement je taperait pas du coté de Google mais plus de la NASA... c'est a eux qu'il appartenait de ne pas faire d'entorse au règlement.

Mais je comprend que le voisinage ne soit pas enchanter de voir atterrir un 767 dans leur cour! (j'aurai plus vu un petit jet...)

  Pierre Ehrlacher

13 septembre 2007 à 17:14

J'ai lu dans un autre article que ce privilège avait été refusé à des sociétés américaines de transport de colis et pas des moindres. Enfin, au vu du nombre de golden boys qui travaillent dans la région et qui peuvent se payer un tel luxe, ça va vite être très encombré l'espace aérien de ce coin de Californie...

  TOMHTML

13 septembre 2007 à 23:35

C'est pas si "m'as-tu-vu" que cela auquel cas ils auraient habillé l'avion avec le logo google comme sur l'image de cet article, ce qui n'est pas le cas.

Mais c'est clair que le coup des instruments de mesure à bord c'est... capillotracté comme dirait Gustave Parking :)

  Jean-Noël Anderruthy

14 septembre 2007 à 12:08

Ah ! Le retour de notre commentateur vedette !
C'est vrai qu'il faut se méfier de ce qu'on voit et de ce qu'on lit sur le Web. Là, pour les besoins de la cause on a inséré une photo limite mensongère... A quand un jet privé aux couleurs de Zorgloob ? Qui attérit directement sur la place de la mairie de Lille... Je vois même des moules à la place des hublots et des ailes en forme de frittes géantes !

  TOMHTML

16 septembre 2007 à 18:17

Oui à Lille ça va être dur, il y a des éléphants partout :-/ Mais l'avion Zorgloob est en cours de préparation : un sticker et deux ailerons sur ma clio et l'affaire sera dans le sac ;-)

  Jean-Noël Anderruthy

16 septembre 2007 à 19:41

Au vue de la volumineuse liste des contributeurs de Zorgloob, je ne crois pas que vous allez pouvoir tous rentrer dans la Clio customizée 747... Mais bon le reste de l'équipe suivra en bus...

A propos : ils ont l'air gigantesques les éléphants !