Google XXL: Google AdWords : position des mots-clés
Google XXL

Google AdWords : position des mots-clés

Google AdWords : position des mots-clés

Google AdWords : quelle position d'annonce pour quel ROI ?



Est-ce qu’il existe un lien entre la position d’une annonce et son CTR ou son taux de conversion ?
Une étude de « Eye Tracking » montre que les internautes remarquent en priorité l’annonce qui se situe en seconde position dans le « Top 3 » des liens sponsorisés AdWords.
Personnellement, je sais que cela dépend de beaucoup de critères et qu’une première position ne garantie pas forcément le meilleur retour sur investissement.
Comment faire la corrélation entre une position dans les liens sponsorisés et un taux de rebond, un pourcentage de visites ou un taux de conversion ?
À partir du moment que vous avez relié votre compte Google AdWords avec votre compte Google Analytics, vous pouvez afficher un rapport détaillé des positions occupées par vos annonces en fonction des différents mots-clés de ciblage que vous avez définis : Source de traficAdWords Position des mots-clés.
Mais ce rapport ne montre pas les mots-clés qui ont été réellement saisis par les internautes (et la position de l’annonce obtenue).
Il est aussi biaisé du fait qu’en fonction de l’enchère au CPC max que vous avez définie et du niveau de qualité de votre mot-clé, l’annonce aura tendance à s’afficher toujours aux mêmes places.
Par contre et quand vous vous servez de la liste déroulante Détail de la position, vous pouvez mettre en corrélation une position avec principalement :
  • Le nombre de pages par visite ;
  • Le temps moyen passé sur le site ;
  • Le taux de rebond ;
  • Le taux de conversion des objectifs ;
  • La valeur de l’objectif par visite.
Attention de définir une plage de temps qui soit suffisamment grande pour permettre des résultats qui soient pertinents.
Rien de bien nouveau : plus vous êtes bien placé dans les Serps « liens sponsorisés », plus le taux de rebond est important. L’explication est simple : les internautes ont tendance à cliquer sur le premier résultat venu tant leur confiance dans le moteur de recherche est forte.
Bien que cette remarque soit à temporiser d’une campagne à l’autre, les positions qui sont les plus « éloignées » sont souvent les plus « juteuses » : plus les internautes présentent un degré de maturité important, plus leur attention est importante. Ils auront donc plus tendance à traquer le « bon lien » même s’il se trouve à droite, ou même sous la ligne de flottaison.
Afin d’améliorer la lisibilité des rapports, on peut aussi imaginer de segmenter les résultats proposés en n’affichant, par exemple, que les visites qui ont converties.
Enfin, il est possible d’exporter les différents rapports (Visites, Taux de conversion, etc.) au format CSV pour Excel, et ce afin de concaténer les différents statistiques pour un même mot-clé.
Bien ! Mais le défaut de cette méthode est qu’elle n’offre pas une vue, à la fois, synthétique et complète de la corrélation que l’on souhaite mettre en évidence.
C’est là qu’interviennent les rapports personnalisés :
Créez un nouveau rapport avec comme statistiques, les métriques suivantes :
Visites, Taux de rebond, Nombre total de conversion d’objectifs, Valeur totale des objectifs.
En ce qui concerne les champs d’application, ajoutez ces dimensions : Campagne, Mot-clé, Emplacement d’annonce (Top et RHS), Position des emplacements d’annonces. (1, 2, 3, 4, etc.).

Google AdWords : position des annonces
Bien que les informations que vous allez extraire ne soient pas forcément d’un maniement facile, vous allez voir rapidement quelles sont les positions qui convertissent le mieux et pouvoir définir, dans Google AdWords, des préférences de position.
On peut ainsi choisir d’être délibérément dans le Top 3 ou privilégier les emplacements situés sur la droite.
C’est une bonne façon de diminuer le coût au clic tout en gardant le meilleur taux de conversion possible (à budget égal ou moindre !).
Mais peut-être que vous avez des retours d'expérience différents ?

5 commentaires:

  Jean-Noël Anderruthy

3 avril 2010 à 14:26

Cela dit, la manipulation est encore plus intéressant quand on pose un filtre sur un nouveau profil et qu'on récupère directement les mots-clés saisis par les internautes (et non pas seulement les mots-clés de ciblage).

  Guillaume, Equipe AdWords

5 avril 2010 à 11:58

Intéressant et clairement expliqué! J'ai repris pour le compte Twitter officiel @adwordsfr.
Merci.

  Jean-Noël Anderruthy

5 avril 2010 à 16:23

Merci pour votre petit mot ;-)

  Thomas Varchetta

18 mai 2010 à 21:33

Article intéressant, je partage ton analyse, selon le type de campagne et les produits vendus le taux de clic varie fortement d'une position à l'autre. Pour ma part j'ai trouvé une position médiane vers 2,5 qui s'est vérifiée pour beaucoup de clients.

  Jean-Noël Anderruthy

20 mai 2010 à 19:50

Merci Thomas !
C'est aussi un peu ma technique.
Mais il ne faut pas s'endormir dessus. Les choses évoluent toujours, dans un sens ou dans l'autre.